Blogue et nouvelles

Conférences du Jour de la Terre

1 Resize for Blog

Mes premiers pas vers une alimentation durable

15 février 2022 | Par Camille Defoly
Conférences du Jour de la Terre

Nous sommes de plus en plus nombreux·ses à cheminer vers un mode de vie écoresponsable. Notre alimentation en est un incontournable, considérant que l’on mange tous les jours, et plusieurs fois.

Pour initier de nouvelles pratiques, cela commence toujours par un premier pas! Ensuite, libre à chacun.e d’avancer à son rythme. L’idée étant de ne pas s’arrêter de marcher, car c’est la répétition et la persévérance qui transformera ce pas en habitude durable.

Je vous présente ici mes premiers pas vers une alimentation durable.
À vous de choisir la recette qui fonctionne le mieux dans votre cas!

Réduire sa consommation de viande

Commençons avec le poids environnemental le plus important dans notre assiette : la viande. Outre les GES, c’est aussi un acte pour notre santé et pour permettre le déploiement d’un nouveau modèle agricole : près de 80 % de nos terres agricoles sont actuellement dédiées au bétail et à son alimentation (maïs, soya, et blé pas toujours naturels) au Canada et dans le monde, autant de ressources qui pourraient être dédiées à nourrir l’humanité de bons fruits et légumes frais.

2 Resize for Blog

Manger un délicieux plat végétarien, au resto ou à la maison. Personnellement, j’ai découvert que je pouvais me passer de bœuf le jour où j’ai mangé une galette de lentilles maison dans un burger! Je me suis rendue compte du potentiel des légumineuses et du pouvoir des épices. La cuisine indienne est d’ailleurs riche de recettes végétariennes savoureuses, pourquoi ne pas tester des plats traditionnels lors de votre prochaine commande?

Oser cuisiner les légumineuses. Puisqu’elles sont de bons substituts à la viande, commencer à les incorporer progressivement dans votre assiette permettra d’y aller en douceur. L’option facile : les légumineuses en canne, prêtes à l’emploi. Rien de compliqué si elles sont sèches, il faudra juste les faire tremper dans l’eau au préalable. Dans un chili aux haricots noirs, des burritos aux lentilles ou encore une soupe aux pois, commencez avec la recette qui vous donne le plus envie!

Réduire la taille des portions de viande. Si cela paraît trop difficile d’enlever complètement la viande de votre repas, ce sera déjà un grand pas pour vous de réduire la quantité de viande dans l’assiette. Par exemple, remplacer la moitié de votre bœuf par des légumineuses dans un pâté chinois permet d’y aller à son rythme.

Privilégier le poisson local

Au Canada, 80 % de ce qui est pêché est exporté, et on importe quasiment autant. Il y a comme un problème dans l’équation, non? Si comme moi vous ne cautionnez pas le poids de la surpêche ou les impacts écologiques importanrs des élevages industriels, comme pour les crevettes ou le saumon, sachez que la pêche au Canada est très réglementée et donc moins destructrice.

3 Resize for Blog

Boycotter un produit de la mer problématique : Thon en boîte, tilapia de Thaïlande, crevettes tropicales… le choix est vaste pour ces produits de pêche souvent pointés du doigt. Refuser tout simplement d’en manger vous fera de belles économies!

Découvrir des espèces marines locales. Flétan ou sébaste de l’Atlantique, baudroie d’Amérique, crevette nordique… autant d’espèces pêchées sur nos côtes, méconnues mais délicieuses! Pour trouver quelles espèces valoriser, référez-vous au tableau de la Fourchette Bleue, un éco-guide créée par Exploramer pour aider les consommateurs à choisir des espèces marines pêchées dans le Saint-Laurent.

Que ce soit pour la viande ou le poisson, c’est la modération qui importe! Comme l’origine et le mode de production de ces aliments ne sont pas toujours clairs, on comprend bien l’intérêt de se rapprocher de ce qu’on mange.

Se rapprocher des producteurs.trices

Qui mieux placé·e·s que nos maraîcher.ère.s pour savoir comment poussent leurs fruits et légumes? En plus de soutenir l’économie locale, se tourner vers des agriculteurs·trices ayant des modes de production respectueux de l’environnement favorise à la fois la biodiversité de votre territoire et contribue au développement d’offres de produits savoureux et sains.

4 Resize for Blog

Connaître les producteurs.trices proches de soi. Que ce soit pour la viande ou les végétaux, une simple recherche en ligne (comme “ferme” + “nom de sa ville”) permet de savoir ce qui est disponible autour de chez soi. Certains proposent des paniers en livraison, d’autres vendent à la ferme, ou encore participent à des marchés publics. Commencez par prendre contact avec eux!

Avoir un calendrier des fruits et légumes de saison sous la main. Comment savoir autrement que nos achats correspondent à la bonne période? Même si les récoltes varient selon la météo pas toujours prévisible, ça permet d’avoir en tête que les asperges fraîches sont prévues en mai (pour seulement deux mois!) et qu’il faudra attendre juin pour les premières fraises des champs.

Demander comment sont produits nos aliments. D’un côté, cela nous permet de mieux comprendre pourquoi certains produits coûtent plus cher (comme l’ail : planté à l’automne, il est récolté durant l’été, et prend donc 8 mois à pousser !). De l’autre, comme certains producteurs n’ont pas la certification biologique (elle coûte très chère), on peut tout de même savoir s’ils pratiquent une agriculture raisonnée.

Acheter des produits du commerce équitable. Pour le café, le thé, le cacao ou les bananes, les producteurs sont sur un autre continent, mais il est possible de soutenir un commerce équitable! Ce sont en général des coopératives de petits producteurs, qui se regroupent pour vendre leurs produits avec le moins d’intermédiaires possibles. Cela permet d’assurer un juste revenu aux producteurs, et de soutenir une agriculture paysanne. Retrouvez les logos FairTrade ou SPP sur les emballages!

J’espère que ces premiers pas vous donneront envie d’avancer!

N’oubliez pas le pouvoir d’influence que vous exercez sur vos proches, votre famille et vos collègues. En parlant autour de vous de vos dernières découvertes, une recette, un produit local, un commerce, vous donnez des idées à d’autres pour vous rejoindre sur ce joyeux chemin! Grâce à vos actions, la norme sociale évolue, et c’est toute la société qui se transforme.

Vous voulez faire vos (premiers) pas vers une alimentation plus durable?  Nous animons des conférences ludiques et interactives de passage à l’action sur le sujet!



Chargée de projets et conférencière — À vos frigos

Camille Defoly

Joyeuse et positive, Camille est convaincue que des gestes conscients au quotidien font la différence ! Sa pratique passionnée du théâtre l’a amenée à animer et organiser plusieurs événements. Elle adore cuisiner et tester de nouveaux plats avec ses restes. Conviviale, elle est férue de jeux de société. Pour elle, chaque sortie en nature est une occasion de s’émerveiller devant fleurs sauvages et champignons.

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org