Blogue et nouvelles

Plantation

jour_de_la_terre_canada_blogue_potager_urbain_5

6 astuces pour démarrer son potager urbain

12 avril 2020 | Par Camille Defoly
PlantationTrucs et astuces

Planifier son jardin est une des belles activités à faire au printemps, lorsqu’on a envie de nature et qu’elle est encore endormie. Alors pourquoi ne pas profiter de quelques semaines à la maison pour planter une graine ! C’est là que tout commence.

Le printemps arrive déjà, et je rêve d’un balcon potager où je pourrais regarder pousser et rougir de belles tomates. Mon objectif est de créer mon jardin urbain en réutilisant au maximum ce que j’ai déjà à la maison. Quelques recherches sur internet, une plongée dans mon bac de recyclage et une commande dans une jardinerie offrant des choix biologiques et locaux, me voilà prête pour démarrer mon premier potager. Pour le choix des plantes, j’ai procédé par goût : radis, salades, oignons verts, trois sortes de tomates et des courgettes.

Je vous partage ici des astuces simples que j’ai appliqué pour mon premier essai de semis, et aussi mes erreurs. Si je devais résumer cet article en deux mots : lancez-vous !

#1 Des pots faciles à trouver

Pour éviter d’acheter des pots à semis, j’ai réutilisé toutes mes boîtes d’œufs que je stockais depuis un moment. Il est aussi possible de faire des pots en origami avec du papier journal, et une amie a même planté ses graines dans des coquilles d’œufs ! Tout comme les pots biodégradables que l’on trouve dans la majorité des jardineries, ces techniques permettent de mettre en terre directement les semis avec leurs contenants. Il faudra seulement penser à casser les pots et les coquilles d’œufs pour s’assurer que les racines n’aient pas de difficulté à passer.

jour_de_la_terre_canada_blogue_potager_urbain_4

#2 Prévoir du terreau à semis

Le terreau à semis biologique est un achat nécessaire si vous débutez, cette terre est plus légère et permet aux semis de bien prendre. On le trouve dans toutes les jardineries, même s’il est possible de le faire soi-même avec de la terre, du compost et de la tourbe à part égale.

Un terreau biologique sera ensuite utile pour transplanter les semis dans des pots plus grands, lorsque la deuxième feuille (ou paire de feuilles) de votre plante aura poussé !

#3 Comprendre les pictogrammes

Les sachets de semences sont des mines d’informations propres à chaque plante. En faisant un tour sur le site du producteur, on trouve généralement plus d’explications.

Ainsi, on peut bien adapter le mode de culture à chaque graine. On plante selon une certaine profondeur : à la surface pour la salade, à 2-3 cm de profondeur pour la courgette. Certaines graines peuvent être plantées directement en jardinière ou en pot sans passer par deux étapes (semis puis transplants), comme les radis ou les carottes.

jour_de_la_terre_canada_blogue_potager_urbain_3

#4 Chercher la lumière et la chaleur

Une fois plantées, on cherche un maximum de lumière, pour nos graines, en leur faisant une place près des fenêtres autant que possible. Un bon moyen d’optimiser l’espace est de jouer avec la hauteur. Pour ma part, j’ai mis des semis au-dessus du frigo qui donne sur une fenêtre, et j’ai installé une étagère contre une autre fenêtre ensoleillée.

Pour ce qui est de la chaleur, plusieurs options existent. Dans le commerce, un kit de semis est généralement vendu avec un couvercle plastique, qui va créer un effet de serre pour garder une chaleur constante. Les boîtes à sushis ou autres mets à emporter feront parfaitement l’affaire une fois lavés ! J’ai fait cette découverte après mon premier atelier de semis, je vais donc renouveler l’expérience avec couvercle.

Sans couvercle, j’ai placé les semis de courgettes entre un rideau et la fenêtre ensoleillée, en veillant à rester au-dessus de 25 à l’aide d’un petit thermomètre. Le chauffage étant installé juste en dessous, je le montais lors des journées froides, et les plants ont parfaitement poussé.

Les tomates, elles, étaient au-dessus du frigo et ont eu froid, elles ont eu plus de mal à pousser. Heureusement, certaines ont survécu et ont rejoint les courgettes.

jour_de_la_terre_canada_blogue_potager_urbain_2

#5 Arroser en douceur et garder le terreau humide

Un bon arrosage est primordial pour le développement des graines, trop d’eau pourrait les faire pourrir, et pas assez les empêcheraient de lever. Pour éviter de trop en mettre, j’utilise un pulvérisateur à eau ou une petite bouteille perforée. Cela évite aussi que les graines se déplacent lors de l’arrosage. Le terreau ne doit jamais sécher, il faut donc arroser régulièrement et veiller à ce que la terre reste humide.

#6 Rejoindre une commnauté de jardineurs

C’est le bon moment de rejoindre des groupes Facebook regroupant des personnes expérimentées, qui répondront à vos interrogations. Vous ferez le plein de bons conseils et de nouvelles idées. Et puis si vous avez un surplus de semis, vous pouvez les donner ou les échanger avec d’autres personnes, des groupes existent aussi pour ça.

En quelques jours seulement, vous verrez de petites poussées vertes sur vos bords de fenêtre, émerveillement garanti !

Quelques liens :

Fabriquer ses pots en origami

Groupes d’échange entre jardiniers au Québec (1/3)

Groupes d’échange entre jardiniers au Québec (2/3)

Groupes d’échange entre jardiniers au Québec (3/3)

Groupes d’échange et de dons de semis au Québec



Chargée de projets et conférencière — À vos frigos

Camille Defoly

Joyeuse et positive, Camille est convaincue que des gestes conscients au quotidien font la différence ! Sa pratique passionnée du théâtre l’a amenée à animer et organiser plusieurs événements. Elle adore cuisiner et tester de nouveaux plats avec ses restes. Conviviale, elle est férue de jeux de société. Pour elle, chaque sortie en nature est une occasion de s’émerveiller devant fleurs sauvages et champignons.

Voir tous les articles...



Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org