Blogue et nouvelles

À vos frigos

Image_Une_AVF

Faut-il s’inquiéter des pesticides dans les pelures?

5 avril 2022 | Par Elisabeth Paradis
À vos frigosTrucs et astuces

Lorsque je partage des trucs pour diminuer la quantité d’aliments qui finissent au compost, je propose souvent de consommer les aliments dans leur entièreté. Nous avons souvent tendance à jeter des parties tout à fait comestibles des aliments comme les pieds de brocoli, les fanes de carottes, les graines de courges ou encore les pelures de pommes ou de patates. Mais la question revient à tout coup : devrait-on s’inquiéter des pesticides qui se trouvent dans les pelures?

Article_avf_pesticides

Les pesticides dans nos aliments

À ce jour, il est très difficile d’avoir un portrait juste des effets des pesticides sur la santé des consommateurs. Oui, on sait que ces substances sont mauvaises pour les humains, mais à partir de quelle quantité? Ça c’est moins clair! Une chose qui est sure : les gens qui mangent des fruits et légumes en grande quantité, qu’ils contiennent des pesticides ou non, sont en meilleure santé que ceux qui en consomment moins. Note parfaite pour nos chers fruits et légumes, bio ou pas!

Pour en revenir à nos pesticides et nos pelures, selon un rapport du MAPAQ (2019), 75% des fruits et légumes frais du Québec contiennent des résidus de pesticides, dont 5% en comporteraient trop.  Une grande partie des pesticides se retrouvent, en effet, sur l’extérieur des aliments, donc sur la pelure, mais à ne pas oublier qu’il y en a aussi à l’intérieur.

Astuces pour diminuer la quantité de pesticides

Si vous êtes déjà un ambassadeur du zéro-gaspi, vous récupérez peut-être vos épluchures de fruits et légumes pour vous faire du délicieux bouillon, des chips de pelures de pomme de terre ou de la bonne marmelade. Si on utilise seulement les pelures pour une recette, il est vrai que la concentration en pesticide de celle-ci sera élevée. Voici donc mes meilleurs trucs pour en diminuer la quantité.

Photo_AVF_Epluchures

  1. LAVER SES ALIMENTS

Une bonne vieille brosse et de l’eau enlève une bonne partie des pesticides. Plusieurs produits sont disponibles sur le marché, mais il n’existe pas de données probantes qui démontrent leur efficacité. Même son de cloche pour l’utilisation de vinaigre et de bicarbonate de soude. Mais si ça vous rassure, il n’y a pas de danger à le faire!

  1. CHOISIR CEUX QUI EN ONT LE MOINS

Les aliments contenant le moins de pesticide sont, évidement… ceux qui sont biologiques! Toutefois, on peut quand même en retrouver des traces, donc il faut les laver. Puisque ce n’est pas réaliste pour tous de manger 100% bio, vous pouvez utiliser les listes « dirty dozen » et « clean fifteen » de l’Environmental Working Group (EWG). Chaque année, ce groupe étudie la présence de pesticides sur les fruits et légumes aux États-Unis. Malheureusement, nous n’avons pas d’équivalent québécois. Un jour peut-être!

Vous pouvez donc prioriser les aliments qui contiennent peu ou pas de pesticides comme les oignons, asperges et brocolis et éviter de cuisiner les pelures des poires, des pommes et des agrumes issus de l’agriculture conventionnelle.

Photo_avf_produits_locaux

  1. MANGER PLUS LOCAL

En général, les aliments qui sont produits au Québec, même issus de l’agriculture conventionnelle, contiennent moins de pesticides. Connaissant tous les autres avantages de l’agriculture de proximité, pourquoi s’en priver?

Donc, je le fais ou pas ce bouillon d’épluchures?

Personnellement, je ne vois pas d’inconvénient à consommer les savoureuses et nutritives pelures des aliments, mais en restant prudent·e. Les bénéfices reliés à la consommation de fruits et légumes en plus de la diminution du gaspillage alimentaire me poussent à vous encourager dans l’exploration du monde des pelures. Priorisez le bio, les « clean fifteen » et les aliments locaux pour garder votre conscience tranquille et réinventez votre autres épluchures et pelures dans les produits ménagers plutôt que pour votre propre consommation!

Article_Blogue_Produits

Donc laissez aller votre créativité pour utiliser les aliments à leur plein potentiel et n’oubliez pas de partager vos meilleurs trucs et recettes zéro-gaspi, comestibles ou pas, autour de vous et sur la communauté anti-gaspi!

Votre curiosité a été piquée? Devenez vous aussi expert·e de la lutte au gaspillage alimentaire en participant à l’une des conférences virtuelles ou présentielles gratuites À vos frigos! Psst… Vous pourriez même gagner un atelier de cuisine anti-gaspi exclusif : Inscrivez-vous ici!



Experte de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Elisabeth Paradis

Passionnée de bouffe, Elisabeth aime utiliser l'alimentation comme façon de connecter avec les gens. Pour elle, manger est lié au plaisir et au partage, mais aussi à ses valeurs environnementales. Si elle n'est pas dans sa cuisine, vous la retrouverez dans son jardin, sur son vélo, ou en train d'être la fan numéro 1 de ses chats Dumpling et Kimchi.

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org