Blogue et nouvelles

Plantation

JDLT_Qc_blogue_DLFQ_antoine_PMoisan_1

Demain la forêt – Ville de Québec : Des plantations aux bénéfices multiples

8 juillet 2020 | Par Antoine Paquet-Moisan
Plantation

Après seulement deux ans d’existence, le programme Demain la forêt – Ville de Québec fournit déjà des résultats concrets pour la Capitale nationale. Visant à planter des arbres à grand déploiement sur terrains privés et ainsi à aider la Ville de Québec à concrétiser sa Vision de l’arbre, le programme a déjà financé la plantation de près de 1 000 arbres, dont une grande partie dans les quartiers où l’indice de canopée est particulièrement faible et où les espaces disponibles sont limités. Laissez-nous vous présenter quelques-uns des projets du programme!
 
Planter pour un meilleur apprentissage
 
Prévu à l’automne 2020, le projet soumis par l’Association forestière des deux rives (AF2R) vise le verdissement des écoles primaires Chabot et de la Chanterelle, pour une diminution des îlots de chaleur et la mise en place de classes extérieures, dans le but de favoriser la concentration et l’apprentissage des élèves. Un total de 45 arbres seront plantés.
 
L’organisme Nature Québec a développé un projet pour les cours des écoles Saint-Malo, Sainte-Monique et Sacré-Cœur. Ces trois sites de plantation comptent un total de 18 nouveaux arbres, dont plusieurs ont été plantés dans des espaces fraîchement déminéralisés. Le projet, qui s’inscrit dans le programme Milieux de vie en santé, permet d’augmenter le confort de la population fréquentant le quartier, en plus d’augmenter la biodiversité locale.
 
À l’école De Rochebelle (Sainte-Foy), le but recherché par la plantation d’une vingtaine d’arbres était plutôt de mettre en place une barrière végétale, afin de bloquer une partie de la pollution atmosphérique issue de l’autoroute Henri-IV. La plantation de ces arbres permet de protéger la santé des étudiants et du personnel, tout en replantant des arbres sur le terrain de l’école, qui a récemment vu une partie de son boisé être coupée. Le projet a été mis en place par l’établissement scolaire et reçoit le soutien technique de l’organisme Nature Québec.
 
JDLT_Qc_blogue_DLFQ_antoine_PMoisan_2
 
Des arbres pour lutter contre les espèces exotiques envahissantes
 
La plantation permet aussi de lutter contre des espèces végétales nuisibles. C’est l’objectif que poursuit le projet soumis par le Conseil régional de l’environnement – Capitale nationale (CRE-CN) en 2019, qui s’insérait quant à lui dans le programme J’en arrache, une initiative visant à lutter contre les espèces exotiques envahissantes. Ces espèces végétales venues d’autres régions du monde sont nuisibles, par leur capacité à se répandre rapidement dans de nouveaux milieux et à monopoliser l’espace qui devrait normalement être occupé par des espèces indigènes. Afin de minimiser leur impact négatif, l’équipe du CRE-CN a procédé à leur arrachage, pour ensuite planter des arbres, afin que ceux-ci reprennent l’espace perturbé et permettent à la végétation locale de se réapproprier le milieu ciblé. Ce projet d’envergure a permis de planter 500 nouveaux arbres dans le coteau Sainte-Geneviève, en plus de veiller à la sensibilisation et la participation des résidents vivant aux abords du boisé.
 
JDLT_Qc_blogue_DLFQ_antoine_PMoisan_3
 
Favoriser une saine gestion des eaux pluviales
 
La plantation d’arbres se révèle être également bénéfique pour la gestion des eaux pluviales. Deux nouveaux projets du CRE-CN ont reçu du financement pour la prochaine saison de plantation. Ces deux plantations s’insèrent dans le programme Québec, ville éponge, qui vise à améliorer la gestion des eaux pluviales, par la déminéralisation de surfaces imperméables et la mise en place d’infrastructures vertes. Les plantations auront lieu à Vanier, sur le terrain d’une OMHQ (25 arbres) et sur un terrain actuellement occupé par le stationnement du centre commercial Fleur-de-Lys, propriété de Trudel Alliance (55 arbres).
 
JDLT_Qc_blogue_DLFQ_antoine_PMoisan_4
 
En plus des multiples objectifs mentionnés jusqu’ici, plusieurs plantations se déroulaient sur des terrains d’habitations privées au sein des quartiers Saint-Roch, Saint-Sauveur, Limoilou et Vanier, où la présence de canopée est faible. Ils visaient principalement à limiter les îlots de chaleur, à rafraîchir la température, et ainsi à améliorer le confort des citoyens fréquentant ces milieux.
 
Plusieurs autres projets ont vu le jour grâce au programme Demain la forêt – Ville de Québec. N’hésitez pas à vous rendre sur le site web du Jour de la Terre pour en apprendre plus.
 
Au total, depuis le printemps 2019, ce sont 15 projets qui ont reçu du financement, pour le verdissement de 46 sites et la plantation de 981 arbres. Ces nombreux projets ont été développés par neuf porteurs de projet différents, afin d’atteindre une multitude d’objectifs. Que ce soit pour favoriser l’apprentissage de jeunes étudiants, pour réduire les îlots de chaleur ou pour améliorer la gestion des eaux de pluie, Demain la forêt permet à la population de Québec de bénéficier de plantations en milieu urbain développées par des organisations motivées à faire de la ville un endroit plus agréable et convivial.
 
JDLT_Qc_blogue_DLFQ_antoine_PMoisan_5



Agent de liaison — Demain la Forêt à Québec

Antoine Paquet-Moisan

Passionné de nature et de plein air, Antoine a à cœur la protection de l’environnement et la lutte aux changements climatiques. Originaire de Québec, il souhaite contribuer au verdissement de sa ville et à la protection de ses espaces naturels. Amateur de voyages, de sports et de rencontres, il occupe ses temps libres par l’escalade, le hockey et les jeux de société entre amis.

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org