Blogue et nouvelles

À ne pas manquer

IMG_20200516_195619

Dans les coulisses des collectes solidaires

27 mai 2020 | Par Myriam Charconnet
À ne pas manquer

Initiées par une alliance exceptionnelle entre Metro et IGA et en collaboration avec le jour de la Terre, les collectes solidaires ont pris forme au mois de mai, alors que la pandémie de COVID-19 avait amené les épiceries à refuser les contenants consignés ces derniers mois.
Comment se passe la mise en œuvre d’un tel projet ? Quels en sont les défis ? On part dans les coulisses des collectes solidaires.
 
Pourquoi les collectes solidaires ?
Les premières collectes solidaires ont été mises en place le 16 mai 2020 et, à l’heure où ce billet est rédigé, la collecte du 30 mai est en pleine préparation. Autant dire que l’équipe qui travaille sur ce projet est actuellement en plein effervescence !
Les collectes solidaires ont été créées pour répondre à un problème bien particulier : à cause de la pandémie de COVID-19, les épiceries ont dû arrêter de reprendre les contenants consignés, puisque cela générait un certain embourbement dans les magasins. Mais le problème allait plus loin en touchant également les brasseurs qui, privés des bouteilles consignées, manquaient de bouteilles pour produire.
Il est important de savoir que les bouteilles brunes et transparentes peuvent être réutilisées jusqu’à 15 fois, d’où l’intérêt de les consigner.
 
C’est dans ce contexte que les épiceries Métro et IGA ont créé une alliance exceptionnelle et ont mandaté le Jour de la Terre pour faire des collectes de contenants consignés sur le territoire de Montréal. Le Jour de la Terre a une expertise reconnue en gestion des matières résiduelles, il était donc tout naturel que l’organisation prenne part à ce projet qui s’insère directement dans sa mission.
 
Des défis de taille
Un projet d’une telle envergure ne vient pas sans défi, il demande notamment beaucoup de ressources humaines, des ressources qui doivent en plus être formées très rapidement afin de savoir comment trier le tout. Faire des collectes c’est bien, les faire dans les règles de l’art, c’est mieux !
Le tri des contenants constitue lui aussi un défi. Contrairement aux apparences, le tri n’est pas une chose facile et il est essentiel de bien le faire pour que les brasseurs puissent les reprendre. Bouteille brune, verte, bleue, transparente, litrage, … Il y a tout un savoir autour de cela qui a dû être appris très rapidement.
Enfin, la COVID-19 est bien sûr un enjeu. Il faut travailler de manière particulièrement sécuritaire pour tous, que cela soit nos équipes sur place ou les gens qui viennent nous porter leur consigne. Afin de maximiser la sécurtié de tous, un système sans contact a été mis en place, en plus de pratiquer les collectes en extérieur.
 
IMG_20200516_115009
 
Un projet social
Le contact avec la population fait partie intégrante des collectes solidaires, ce qui fait toute la beauté du projet ! Des personnes de tous les âges, de tous les horizons y prennent part. Ils sont heureux de pouvoir faire la place chez eux tout en contribuant à une bonne cause.
En parlant de bonnes causes, il est temps d’avoir quelques mots pour les organismes récipiendaire des montants amassées.
 
Chaque organisation a pu choisir l’organisme de son choix. Du côté du Jour de la Terre, c’est la Coop Les Valoristes qui a été retenue. Il s’agit d’une entreprise d’économie sociale qui appuie, dans une approche inclusive et participative, la récupération des contenants consignés. La consigne de ces contenants collectés dans les poubelles, le recyclage ou à terre fait généralement une différence dans la vie de ces récupérateurs informels à la situation financière souvent précaire.
 
De son côté, Métro a choisi Moisson Montréal, la plus grande banque alimentaire au Canada qui a pour mission de fournir un approvisionnement alimentaire optimal aux organismes communautaires desservant les personnes en difficulté de l’île de Montréal tout en participant activement au développement de solutions durables pour favoriser la sécurité alimentaire.
 
Enfin, IGA s’est tourné vers la Fondation Charles Bruneau, impliquée dans le cancer pédiatrique depuis maintenant 30 ans. Elle a pour mission de procurer à tous les enfants atteints de cancer les meilleures chances de guérison.
 
IMG_20200516_114845
 
L’apport social des collectes solidaires est considérable. En plus de reverser de l’argent à plusieurs organismes, le projet permet d’embaucher plusieurs personnes, notamment des jeunes, actuellement sur la Prestation Canadienne d’Urgence en raison de la COVID-19. Les personnes sont heureuses d’être embauchées, de voir du monde et de contribuer à une telle cause. Finalement, les collectes solidaires viennent aider les organismes bénéficiaires, mais aussi les personnes embauchées, les citoyens qui peuvent se départir de leurs consignes et les brasseurs. Une vraie fierté, pour toutes les parties prenantes au projet, avec en plus la satisfaction d’avoir mis le tout sur pieds en seulement quelques jours. Alors on sourit, on regarde en avant, ça va bien aller.
 
Les prochaines Collectes Solidaires auront lieu le 30 mai. Pour connaître le point de dépôt le plus proche de chez-vous, rendez-vous sur la page Collectes Solidaires de notre site web.



Chargée de communication - campagne média

Myriam Charconnet

Passionnée par la faune et les grands espaces, Myriam a la protection de l’environnement à cœur, ce qui l’a poussée à orienter sa carrière dans ce secteur. Fortement engagée pour la cause animale, elle est impliquée au sein de différentes associations et refuges. Toujours avide de découvertes, elle aime voyager, lire, courir les expositions photos mais aussi les événements musicaux et… manger du chocolat !

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org