Blogue et nouvelles

À vos frigos

jour_de_la_terre_qc_blogue_le_minimalisme_adapte_au_frigo_edith_ouellet_1

Le minimalisme adapté à son frigo

13 février 2020 | Par Édith Ouellet
À vos frigosTrucs et astuces

À travers toutes ces années de conférences données au grand public et de ce temps pris pour discuter des problématiques vécues par bien des gens, je crois très fort que la plupart des réfrigérateurs du Québec ont le même petit point faible. Tu sais, cette section sombre de ton réfrigérateur où tous les petits pots non utilisés et discriminés s’entassent dans un coin pour prendre la poussière ? Pour plusieurs ce sera la porte du réfrigérateur entière, pour d’autre une tablette complète ! Et pire, certains feront un ménage annuel pour jeter ce qui y traîne depuis trop longtemps.

Pour ceux qui aiment cuisiner et expérimenter, on le sait, les petits pots achetés spécialement pour une recette peuvent très rapidement se reproduire un peu comme les conserves de légumineuses ou les contenants de chapelures entamés et oubliés dans le fond des armoires. Pourtant, cuisiner à la mode du « zéro gaspillage » peut se faire avec très peu d’ingrédients dans le réfrigérateur et je te promets que ce sera aussi bon ! J’ai donc décidé de t’éclairer un peu sur les différentes substitutions facilement réalisables si tu as envie de laisser aller ta créativité, mais surtout d’opter pour le minimalisme du réfrigérateur.

On travaille en amont pour un frigo épuré

  • S’interroger sur la pertinence d’acheter un ingrédient dont tu ignorais l’existence jusqu’à aujourd’hui. Sambal oelek, sauce hoisin, sauce tamari, tapenade, mélange d’épices ou de fines herbes, etc.
  • Substituer ces dits ingrédients par des équivalents que tu possèdes probablement déjà. Une simple recherche Google pourra t’aider à comprendre le rôle de ces ingrédients en cuisine.
  • Si au final tu décides de tout de même acheter l’ingrédient, essaie de choisir le plus petit format, même s’il est parfois plus cher. Ça t’évitera de finir avec un reste de sriracha fossilisée dans ton frigo.
  • Lorsque possible, opter pour le vrac, question d’acheter exactement la quantité nécessaire à la recette.
  • Donner les restes ! Ça semble louche, mais si le deuxième nom de ton beau-frère c’est muchacho picante et que toi au final tu ne trippes pas pantoute, fais-lui plaisir! N’aie pas peur de passer pour un.e bizarroïde et d’offrir tes pots ouverts !

jour_de_la_terre_qc_blogue_le_minimalisme_adapte_au_frigo_edith_ouellet_4

Substitutions de base ou l’art de faire des recettes « à rien »

C’est souvent quand on pense n‘avoir rien pour cuisiner et qu’on se met à chercher qu’on se rend compte que notre créativité n’a parfois pas de limite ! Les muffins « à rien » sont un classique chez moi ! Ne t’arrête pas à quelques ingrédients manquants et surtout apprends à substituer certains ingrédients pour prendre en confiance et en autonomie en cuisine !

Corps gras

Personnellement, j’adore cuisiner et utiliser les différents profils de goût que les différentes huiles et corps gras peuvent m’offrir en cuisine. Huile de caméline, de tournesol, de coco, de noix, de sésame, d’olive extra-vierge ou légère, de canola ou encore beurre et gras de cuisson de certaines protéines animales. Mais ça finit par faire beaucoup dans les armoires, alors pourquoi ne pas y aller par catégorie pour substituer un corps gras ?

Pour la cuisson
  • Huile de canola : psssst ! Il existe maintenant des huiles de canola bio du Québec
  • Huile de tournesol : on a de supers producteurs ici même au Québec
  • Huile de caméline : produite au Québec, elle est idéale pour la cuisson à haute température. Attention à son goût « gazonnée » plus prononcé
  • Huile d’olive vierge ou extra légère : pour une cuisson légère par contre ! On peut également opter pour l’option bio ici
  • Huile de noix de coco extra-vierge pour des cuissons à basses températures
  • Huile d’arachide
  • Huile de pépin de raisin

jour_de_la_terre_qc_blogue_le_minimalisme_adapte_au_frigo_edith_ouellet_2

À déguster dans les préparations crues
  • Huile d’olive extra-vierge ou non raffinée
  • Huile de tournesol extra-vierge

Pour une touche de saveurs

Huile de noix, de sésame, de caméline, huile de coco extra-vierge donneront une touche plus prononcée à tes préparations crues.

Pour une touche relevée

Harissa, sambal oelek, sriracha, tabasco, piment de cayenne, … Alouette! Toutes ces options servent à relever tes plats mijotés ! Même si les connaisseurs percevront une différence de goût, tu peux très facilement substituer l’un par l’autre! Tu t’éviteras bien des contenants stagnant dans le frigo. Attention par contre, ils ne sont pas tous équivalents en intensité. Avant d’en ajouter à ton plat, tu peux toujours en mettre une petite quantité dans un petit volume de ta préparation pour voir ce que ça apportera en intensité à la préparation.

Vinaigre

Vinaigre blanc, de framboise, de cidre, balsamique, balsamique blanc, de Modène, de Xérès, de riz etc. Facile d’avoir 4 ou 5 bouteilles utilisées moins d’une fois par mois ! Ils peuvent généralement se substituer à parts égales par l’une ou l’autre de ces options. Personnellement, je privilégie deux ou trois options plus locales et plus savoureuses que je peux ajouter tel quel à mes salades comme le vinaigre de cidre, de framboise ou même du verjus ! Ces options remplacent d’ailleurs très bien le vinaigre de riz dans la cuisine asiatique. Sinon pour remplacer ces trois options, un peu de vinaigre blanc et un agent sucrant (miel, sirop d’érable, sucre) fera l’affaire.

Pour la cuisson, un vinaigre plus neutre comme le vinaigre de vin ou de Modène/balsamique peut très bien faire l’affaire. Mes incontournables selon moi ? Verjus, vinaigre de cidre et balsamique !

jour_de_la_terre_qc_blogue_le_minimalisme_adapte_au_frigo_edith_ouellet_3

Rafales de substitution

  • Moutarde au miel : attention tu ne t’attends pas à ça ! Un peu de moutarde de Dijon ou de moutarde préparée (tsé la jaune fluo) et… de miel !
  • Sauce tamari : plus besoin d’en acheter ! Préfère une sauce soya de bonne qualité ou même un peu de miso (produit au Québec, de préférence !) pour ajouter de l’umami et du sel à tes plats
  • Fines herbes fraîches : la moitié de la quantité demandée sous forme séchée ou remplacer par un équivalent. Ici le truc c’est de goûter ! Psssssst! Le persil se remplace très bien par des fanes de carottes séchées.
  • Ketchup commercial : un peu de pâte de tomate ou de sauce tomate complétée par un agent sucrant comme du miel ou du sirop d’érable et d’une touche de vinaigre.


Experte - Gaspillage alimentaire

Édith Ouellet

Parce que la saine alimentation est au cœur de ses passions et de sa profession de nutritionniste, elle se fait un plaisir et un devoir d’influencer les comportements alimentaires des gens autour d’elle. Co-fondatrice de l'Atelier du Goût.

Voir tous les articles...



Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org