Blogue et nouvelles

À vos frigos

1 (1)

Lorsque l’anti-gaspi nous accompagne partout où l’on va

10 juin 2024 | Par Stéphanie Tremblay
À vos frigosRéductionTrucs et astuces

La lutte au gaspillage alimentaire à la maison est une chose, mais le gaspillage ne s’arrête malheureusement pas au pas de notre porte. La bonne nouvelle est qu’en tant que consommateurs, nous avons le pouvoir de diminuer ce gaspillage même une fois qu’on met le pied hors de la maison. Voici quelques pistes à garder en tête pour s’assurer de transposer nos bonnes habitudes à l’extérieur de la maison.

2 (1)

Au resto

Notre capacité de limiter le gaspillage alimentaire qui s’opère à l’intérieur de nos foyers est bien claire, mais nous avons également un rôle à jouer sur le gaspillage dans les commerces que nous fréquentons, comme les restaurants.

Lorsque vous mangez dans un nouvel endroit, n’hésitez pas à poser des questions sur la grosseur des portions, puisqu’elle peut être très variable d’un restaurant à l’autre. Cela pourra vous aider à éviter de vous retrouver avec une quantité beaucoup trop grande de nourriture pour votre appétit. Si vous vous sentez gourmand, mais n’êtes pas certain de tout manger ce que vous commandez, pas de gêne à ramener vos restes à la maison!

De plus, certains restos amènent du pain sur demande uniquement, donc si vous décidez d’en faire la requête, mais ne comptez pas manger toute la corbeille qui vous est amenée, n’hésitez pas à le ramener également! Ce pain, souvent cuit frais sur demande, sera jeté par le restaurateur s’il n’est pas consommé. Il sera délicieux, grillé en rôtie le lendemain matin ou transformé en croutons ou en chapelure.

3 (1)

Dans les soupers chez les amis et la famille

Dans les soupers entre amis, si on planifie un potluck, c’est assez facile de gérer les surplus ! On planifie une liste raisonnable de ce que tous peuvent amener et on essaie d’éviter d’exagérer côté quantité, car c’est souvent là où le bât blesse dans ces fameux soupers.

Et si on prévoit une salade verte par exemple, on ne la mélange avec la vinaigrette qu’au dernier moment ou encore mieux, on ajoute la vinaigrette directement dans nos assiettes, pour qu’elle se conserve mieux si elle n’est pas toute mangée sur place. On évite de laisser trainer trop longtemps le périssable comme les viandes, particulièrement le cru et les préparations à base de produits laitiers. On ne laissera pas trainer votre délicieuse salade de pommes de terre qui contient de la mayonnaise en plein soleil, on s’assure de ranger ces aliments au frais dès tout le monde s’est servi.

Ainsi, tous peuvent amener leurs contenants et repartir avec ce qu’il reste du plat qu’ils ont amené, ou bien on se répartit les restes équitablement pour que chacun reparte avec un petit buffet à la maison.

Et si c’est nous qui recevons et qu’on est pris de la fameuse peur d’en manquer, on peut prévoir une bonne quantité de crudités et de trempette, et/ou de pain & fromages qui se conservent et se réutilisent assez bien s’ils ne sont pas consommés dans la soirée.

5 (1)

Pique-nique

Dans le cas du fameux pique-nique d’été, c’est dans le choix de ce qui est amené qu’il faudra être prudent, puisque les fromages et viandes, exposées à la chaleur et au soleil trop longtemps, ne pourront pas être consommés à nouveau. Il vaut mieux prévoit des sandwichs/wraps ou salades et bien réfléchir aux portions par exemple, qu’une panoplie de fromages et charcuteries qui risquent de ne pas tous être mangés. Les fruits et crudités qui ont eu un peu chaud pourront très bien être la vedette de votre prochain smoothie, sauté ou potage.

Ainsi, avec quelques bons réflexes, il n’est pas sorcier d’amener la lutte au gaspillage alimentaire hors de la maison, autant dans les commerces que vous fréquentez que dans vos soupers d’ami.es!



Experte de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Stéphanie Tremblay

Amoureuse de la nature, Stéphanie combine ses intérêts pour l’environnement et l’alimentation dans le but de sensibiliser son entourage à l’importance de leurs choix alimentaires. Sa formation professionnelle en environnement et ses expériences en éducation environnementale font d’elle une conférencière aux connaissances aiguisées, qui transmet sa passion avec enthousiasme et positivisme. Dans ses temps libres, on peut la trouver dans son jardin ou bien en forêt, en pleine cueillette de plantes sauvages comestibles.

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Jour de la Terre Canada

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org