Blogue et nouvelles

À ne pas manquer

Image_Une_Resized

Des escapades sans trace en quelques gestes

14 juin 2022 | Par Félix Taburiaux
À ne pas manquerTrucs et astuces

Les beaux jours sont là, l’été arrive à grand pas, le rythme des randonnées et du camping s’accélèrent. C’est donc tout naturellement que nous avions envie de vous parler du mouvement « sans trace ». Nous vous avions déjà mentionné les 7 principes de ce mouvement dans cet article. Cette fois-ci nous aimerions vous parler des bons gestes à adopter et des erreurs à éviter lors de votre prochaine sortie.

J’avoue être moi-même en apprentissage sur ce sujet. Je réalise petit à petit que mes escapades passées ont laissé quelques traces. Je corrige tout ça, pour me fondre progressivement dans l’environnement et rendre mon passage le plus discret possible. C’est ça le mouvement du sans trace : réduire son impact et ne faire qu’un·e avec la nature. 

Voici quelques gestes à adopter pour éviter les erreurs les plus fréquentes:

Lorsque vous vous installez votre tente, respectez les emplacements de camping pour éviter d’agrandir la zone d’impact de votre tente sur le sol. Si vous vous installez en pleine nature, c’est le comportement inverse à adopter : chercher une zone durable (sable, dalle rocheuse, gravier) et éloignez-vous les uns des autres pour permettre à la nature de reprendre le dessus après votre passage.

Pour vos repas, favoriser un brûleur à gaz plutôt qu’un feu. Le brûleur est plus efficace et ne laissera ni cendres, ni traces. Si vous cherchez à vous équiper, privilégiez les compagnies qui ont une démarche écoresponsable à l’image de Sail, qui a récemment conclu un partenariat avec le Jour de la Terre Canada pour réduire son bilan carbone. Une fois votre nourriture terminée, n’oubliez pas de ramener vos déchets de tables chez vous. En laissant vos épluchures et coquilles dans la nature, vous déréglez les habitudes alimentaires de la faune. En effet, vous la rendez dépendante de vos restants de table et c’est un mauvais réflexe à rattraper.

Image_Blogue_4

En somme, rapportez toujours vos déchets chez vous, quels qu’ils soient – restes de table, papier toilette usée, emballages repas et barres tendres. Je vous recommande de prévoir en amont des sacs réutilisables pour vos repas. Une fois qu’on a pris cette habitude, on peut évidemment relever la mission de s’occuper des déchets des autres pour effacer les traces des visiteurs passés.

Pour vos besoins, la priorité est d’utiliser les toilettes à disposition. Sinon, creusez un trou de 15 à 20 cm de profondeur et de le reboucher à la fin de votre passage sur le site. En enfouissant vos besoins, vous minimisez votre odeur et par conséquent votre passage. C’est le même réflexe pour vos douches et votre vaisselle, privilégiez les douches ou lavabos s’ils sont à disposition. Même en utilisant du savon biodégradable, il faut résister à l’envie d’aller dans les cours d’eau. Veillez à déverser votre savon et restes de vaisselle à 50m d’écart du cours d’eau le plus proche.

Image_Blogue_3

Si vous souhaitez vous réchauffer, utilisez une vasque de feu qui empêchera de laisser des marques au sol. Le feu doit être le plus petit possible et être alimenté de petites branches mortes, cassables à la main. À votre départ, assurez-vous que les braises soient bien éteintes.

Enfin, si vous devez ramener quelque chose de votre sortie, ce sont vos déchets bien sûr, vos souvenirs et vos photos. Les branches, cailloux et espèces végétales appartiennent au lieu, laissez les évoluer dans leur élément.

Le sans trace, ce sont ces quelques gestes à intégrer, qui sont plutôt simples, mais demandent un peu de rigueur. On ne vous demandera pas d’effacer vos traces de pas sur la neige fraîche. En adoptant un comportement plus discret, vous aurez par contre l’occasion d’observer la nature sous un autre angle : la faune se sentira plus à l’aise à vos côtés et de belles découvertes seront à la clé!



Conseiller – Gestion des matières résiduelles

Félix Taburiaux

Toujours en quête de savoirs et d’expériences, Felix emprunte les chemins sinueux de la vie, de préférence à pied ou à vélo sans jamais s’éloigner de ses passions ; la nature, le sport et la bonne bouffe. Si la nature et le plein air l’importe tant à ses yeux, c’est parce qu’il veut protéger son terrain de jeu. Pour continuer à randonner, à pédaler, à courir ou bien se retrouver simplement dans un environnement sain et vivant.

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org