Blogue et nouvelles

Efficacité énergétique

3_nasa-Q1p7bh3SHj8-unsplash - resize

Faisons la lumière sur… la pollution lumineuse

22 mars 2022 | Par April Scholz
Efficacité énergétique

Faisons la lumière sur… la pollution lumineuse

Avez-vous déjà admiré un ciel nocturne naturel? Une étoile filante? Plus simplement, avez-vous déjà vu le ciel, la nuit, sans aucun éclairage artificiel autour de vous? Non? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul·e! En 2010, les Nations Unies ont constaté qu’environ deux tiers de la population mondiale n’avait jamais vu le ciel nocturne à l’état naturel. Cela peut surprendre, mais la pollution lumineuse est un enjeu bien réel qui a des effets néfastes autant sur les humains que sur les milieux naturels.

Qu’est-ce que la pollution lumineuse?

Pour pouvoir s’attaquer au problème, encore faut-il bien le comprendre. Habituellement, la pollution lumineuse est causée par des éclairages artificiels excessifs, inefficaces et mal dirigés. Il en existe quatre sortes. Parlons-en.

Les halos lumineux : Il y a fort à parier que vous avez déjà observé ce phénomène courant! Les halos lumineux apparaissent dans le ciel au-dessus d’une ville, d’un quartier ou de tout lieu fortement éclairé.

L’éblouissement : Il provient d’une luminosité excessive et incontrôlée qui provoque une gêne visuelle chez les humains et la faune. C’est ce qui explique qu’on soit ébloui en croisant des phares de voitures la nuit.

L’encombrement lumineux : On parle d’encombrement lorsqu’il y a un regroupement excessif de sources lumineuses, pouvant provoquer de la confusion ou encore nous distraire des obstacles qu’elles sont censées illuminer.

La lumière intrusive : C’est l’éclairage non intentionnel d’un endroit (même s’il est difficile de définir exactement où cette lumière est indésirable).

1_arturo-castaneyra-oBUUbfmHKwM-unsplash - resize

Mais alors, pouvons-nous simplement éteindre les lumières et éliminer cette forme de pollution une bonne fois pour toutes? Ce n’est pas si facile! Même si, en théorie, nous pouvons faire disparaître la pollution lumineuse d’un simple clic, en pratique, ce n’est pas une solution envisageable. La réalité est que notre société dépend de la lumière artificielle pour fonctionner. Imaginez conduire votre voiture au beau milieu de la nuit, les phares éteints!

Répercussions de la pollution lumineuse sur…

… les humains (eh oui!)

Les humains, comme presque tous les organismes vivants, sont soumis à ce qu’on appelle le rythme circadien, ou le cycle de sommeil et d’éveil de 24 heures. La perturbation de cette horloge interne déclenche différents problèmes au niveau de la production hormonale, de la régulation du cycle cellulaire et même de l’activité cérébrale. Quand l’éclairage nocturne est de plus longue durée et plus puissant que ce qu’il devrait être, notre rythme circadien est perturbé et peut dérégler notre cycle de sommeil. Enfin, une mauvaise hygiène de sommeil accroît le risque de développer de sérieux problèmes de santé.

… l’économie et la production énergétique

En voici une facile : plus nous utilisons de lumières, et plus nous les laissons allumées longtemps, plus nous consommons d’énergie et plus notre facture d’électricité augmente! Logique, non? Malgré tout, autour de 2014, les Canadien·ne·s ont gaspillé autour de 100 millions $ en éclairage inutile. Comme si ce n’était pas assez, ce gaspillage entraîne nécessairement une augmentation de la production énergétique, ce qui contribue à la production des gaz à effets de serre. À moins, bien sûr, que cette énergie soit produite de manière renouvelable. En clair : nous accentuons les effets des changements climatiques pour absolument aucune raison!

… les espèces sauvages et les milieux naturels

La pollution lumineuse n’affecte pas seulement le rythme circadien des humains. C’est exact, elle affecte aussi celle de la faune. L’éclairage artificiel nocturne excessif peut déranger l’accouplement des animaux, modifier les voies migratoires et même déséquilibrer la chaîne alimentaire.

Prenons le cas des oiseaux, dont la migration est compliquée à cause de la pollution lumineuse. La paruline orangée, par exemple, se repère grâce aux étoiles pendant son voyage entre l’Ontario et le Golfe du Mexique. Regardez cette trajectoire sur cette carte interactive de la production lumineuse et notez toutes les zones densément peuplées et éclairées qu’elle traverse!

Du côté des animaux marins, la tortue luth et la tortue caouanne, sur la côte atlantique canadienne, sont aussi menacées par la pollution lumineuse. Les femelles deviennent en effet désorientées lorsque les plages et leurs environs sont fortement éclairés, et ne savent plus où pondre leurs œufs. Puis, quand ils éclosent, les bébés tortues se servent de la lumière de la lune, réfléchie sur l’eau, pour s’éloigner des rives sombres. Mais une plage illuminée peut brouiller les pistes et les guider dans la mauvaise direction, les rendant vulnérables à tout danger!

2_marc-andre-julien-PaDlCIsJOSA-unsplash - resize

Que pouvons-nous faire?

Plusieurs gestes simples suffisent à réduire son impact lumineux. En suivant les quelques règles suivantes, vous serez sur la bonne voie pour protéger le ciel étoilé!

Réduisez l’intensité : Choisissez des ampoules à faible intensité (watts), dont la puissance lumineuse n’est pas excessive. Vos ampoules extérieures ont-elles vraiment besoin d’être si fortes?

Ajustez l’orientation : Assurez-vous de n’éclairer que l’endroit désiré. La portée d’une lumière dépasse souvent la zone prévue, ou encore, éclaire au mauvais endroit. En orientant votre éclairage dans la bonne direction, vous réduirez la lumière intrusive qui pollue.

Limitez vos périodes d’utilisation : N’utilisez que les lumières dont vous avez réellement besoin, et ce, quand vous en avez besoin! La nuit, l’éclairage intérieur contribue grandement à la pollution lumineuse. Pensez à fermer vos rideaux le soir et à éteindre toutes vos lampes avant d’aller au lit. Et si vous avez un éclairage extérieur pour la maison, pourquoi ne pas y installer un détecteur de mouvement?

Photo_Patio_resized

Optez pour des couleurs ambrées : Saviez-vous que la lumière bleue contribue particulièrement à la pollution lumineuse? Si les ampoules à DEL sont généralement choisies pour leur faible consommation en énergie, elles émettent en contrepartie une intense lumière bleue qui déborde souvent de la zone à éclairer. En choisissant des ampoules ambrées plutôt que blanches, vous réduirez ainsi votre impact sur le ciel nocturne.

Sensibilisez votre communauté : La pollution lumineuse, ça concerne tout le monde : aidez vos proches, votre famille, vos collègues et membres du voisinage à adopter de bonnes pratiques pour réduire leur impact au travail et à la maison. Si les lumières de l’école ou du bureau sont allumées la nuit, parlez-en à l’administration! Impliquez-vous dans un club environnemental pour aider à faire avancer la cause, et, pourquoi pas, démarrez votre propre comité!

Visitez une réserve de ciel étoilé : Au Canada, nous trouvons treize réserves de ciel étoilé, des zones protégées ayant pour engagement de protéger et préserver le ciel nocturne et de réduire ou éliminer la pollution lumineuse sous toutes ses formes. Si vous faites partie des deux tiers de la population qui n’ont jamais admiré un vrai ciel étoilé, une visite vous en donnera plein la vue!

Nous croyons sincèrement que d’essayer de réduire la pollution lumineuse, ce n’est pas demander la lune. Avec un peu d’efforts et en modifiant certaines habitudes, nous pourrions tous l’admirer un peu plus facilement!

Sources

Hello Darkness 2019, The Friends of the Night Sky
La pollution lumineuse, Astro Canada
Pollution lumineuse, Parlons sciences
Missing the Dark: Health Effects of Light Pollution, Ron Chepesiuk
The High Cost of Lighting up the Night, EcoFriendly Sask



Chargée de développement – Earth Day Canada

April Scholz

April a toujours défendu un mode de vie durable et l’engagement collectif pour protéger notre environnement. Ayant grandi à Hamilton, Ontario (capitale mondiale des chutes d’eau) et vivant actuellement à London, Ontario (alias la ville de la forêt), April a été entourée de magnifiques espaces naturels toute sa vie ! Si elle n’est pas à la maison pour s’occuper de ses plantes, vous la trouverez peut-être dans les bois en train d’observer des oiseaux ou d’identifier arbres et plantes indigènes !

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org