Blogue et nouvelles

À ne pas manquer

1 - juliane-liebermann-Pw7i-YVg5uM-unsplash V2 EDIT

Élever les écologistes de demain

4 janvier 2022 | Par Kristin Mullin
À ne pas manquer

Les enfants, de nature curieuse, sont particulièrement attirés par le monde qui les entoure. Quand il est question d’écologie, les adultes se demandent comment laisser la planète dans un meilleur état aux prochaines générations. Mais pendant ce temps, les enfants ne restent pas là à se poser des questions. Remplis d’énergie, adeptes des nouvelles technologies et excités à l’idée de changer le monde, les jeunes possèdent déjà les outils pour protéger et défendre l’environnement. Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions! Pourquoi ne pas en profiter pour transmettre nos valeurs à la prochaine génération?

En tant que parent, une partie de notre rôle est d’aider nos enfants à construire le monde dont ils rêvent. Personnellement, mon objectif est d’accompagner ma fille afin qu’elle s’intéresse à la nature et qu’elle se sente liée non seulement aux écosystèmes locaux, mais aussi à la planète entière. Comment s’y prendre? Comment faire germer cette volonté de protéger la planète et toutes les espèces qui l’habitent? J’ai quelques idées.

2---pexels-cottonbro-6034784-V2-EDIT

Passer du temps en plein air

Le concept d’écoles en forêt ou en nature gagne du terrain partout au Canada, et avec raison! En jouant dehors, les enfants apprennent différemment : en comptant les oiseaux, en observant les plantes ou en soulevant des roches pour voir ce qui s’y cache. Le plein air stimule ainsi la curiosité, encourage l’exploration et favorise la résolution de problème. Une étude menée par l’Université de Cambridge en 2017 démontre que les enfants qui jouent dehors auront plus tendance à aimer et protéger la nature en vieillissant.

L’été dernier, avec ma famille, nous avons voyagé dans le parc national des Mille-Îles, près de Rockport en Ontario. Nous avons visité l’une des plus grandes îles de Parcs Ontario, l’île McDonald. Pendant notre randonnée, nous avons découvert plus d’une dizaine d’espèces de champignons sauvages, de toutes les grosseurs et couleurs. Ma fille et ses ami·e·s ont passé des heures à prendre des photos et à tenter de trouver de nouvelles espèces. Au moment où le soleil se couchait, les enfants avaient réussi à recruter tous les adultes pour les aider à fouiller l’île de fond en comble et s’assurer de ne passer à côté d’aucune espèce! De retour à la maison, nous avons fait durer le plaisir en nous amusant à identifier chacune des espèces et à déterminer lesquelles sont comestibles. Quel bonheur de pouvoir partager avec les jeunes l’excitation de la découverte!

Cultiver un jardin en famille

En ce qui concerne les activités de plein air, rien n’égale le jardinage pour favoriser le développement complet des jeunes. Les enfants qui s’occupent d’un jardin – qu’il soit en pots, sur un balcon d’appartement, dans un jardin communautaire ou dans la cour de la maison – font pousser bien plus que des fleurs et des carottes. Ils apprennent aussi à mieux comprendre nos systèmes alimentaires. Je le sais très bien, je l’ai testé! Ma famille et moi avons fait pousser de tout, des tomates anciennes aux concombres-melons en passant par le maïs et les citrouilles géantes. Le jardinage développe la résilience et la pensée critique de manière inégalée, et il réussit même à le faire lorsque l’expérience s’avère un échec.

3 - pexels-alexey-demidov-7774152 V2

Récemment, ma famille et moi avons découvert notre nouveau défi de jardinage préféré : faire repousser des légumes à partir des déchets alimentaires. Nous avons commencé l’aventure avec les légumes les plus faciles à replanter, comme les oignons verts et la laitue. Ma fille et moi nous attaquons maintenant aux plus capricieux. Nous en sommes à notre seizième tentative de faire germer un noyau d’avocat! Je ne compte plus les heures passées à faire des recherches! Nous avons essayé plusieurs stratégies : modifier l’éclairage, enlever la peau du noyau, ajouter des nutriments à l’eau, essayer différents substrats, sans succès. Mais nous ne baissons pas les bras, et nous aurons de quoi nous réjouir lorsqu’un noyau réussira enfin à germer! Découvrez toutes les possibilités pour faire repousser vos légumes à partir des restes ici!

Savoir expérimenter face aux problèmes

Notre société est de plus en plus axée sur la technologie, utilisez-la à votre avantage! Il y a maintenant une application mobile pour à peu près tout, comme pour apprendre à se débrouiller en plein air ou pour guider votre visite des parcs nationaux et provinciaux. Apprendre avant, pendant et après vos expéditions n’aura jamais été si facile! Une de mes applications préférées, Éco Héros, est dédiée à éduquer les enfants sur les animaux et leurs habitats. De plus, elle est gratuite!

4 - pexels-any-lane-5727710 V2

Ma fille est fière de faire partie de l’escouade des Éco Héros et elle a même sa carte de membre pour le prouver! Le but de l’application est de compléter des missions, comme recycler des piles ou cultiver des jardins pollinisateurs, puis de découvrir l’impact direct de ces gestes sur la planète. Comme les missions se rapportent toujours à la protection des animaux, elles sont alignées avec les valeurs de ma fille. Elle se sent donc motivée à adopter des comportements écologiques durables.

Donner de son temps

Une superbe manière d’en apprendre davantage sur l’environnement est de s’impliquer bénévolement. Le bénévolat est aussi l’occasion de développer différentes compétences importantes : le sens de la planification, le travail d’équipe, la communication avec différents types de personnes et la résolution de problème. C’est encore plus utile pour les jeunes souffrant d’écoanxiété, puisqu’ils ont l’occasion d’agir de manière concrète pour faire une différence. Le Réseau canadien de l’environnement liste des possibilités de bénévolat dans le secteur de l’environnement, partout au Canada, ici.

5 - pexels-tatiana-syrikova-3933989 V2

Il y a tant de manières de s’assurer que la jeunesse se rapproche de la nature. Je crois fermement que grâce à leur énergie débordante et à leurs idées novatrices, nos jeunes sont les mieux placés pour assurer le changement nécessaire à la protection de la planète. À nous de les soutenir dans cette voie!



Directrice du développement

Kristin Mullin

Kristin est connue pour son enthousiasme contagieux, sa curiosité insatiable et son amour de la nature. Cherchant à tout prix à réduire son impact sur la planète, elle cultive ses propres produits et s’occupe chaque jour d'un troupeau de poulets de basse-cour. Elle a la chance de vivre dans une région rurale de l'Ontario où elle a accès à des lacs, des rivières et des sentiers pour faire de la randonnée, du vélo et du kayak.

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org