Blogue et nouvelles

À vos frigos

Image_Une_AVF

Manger de saison en janvier : trois savoureux légumes à découvrir pour égayer votre assiette!

11 janvier 2022 | Par Stéphanie Tremblay
À vos frigosRecettesTrucs et astuces

En plus de minimiser la pollution liée au transport, d’encourager les producteurs·trices d’ici et de préserver le goût et la valeur nutritive de nos fruits et légumes, manger local et de saison nous permet de savourer différemment chaque mois de l’année . Contrairement à ce qu’on peut croire, une belle variété de légumes poussent au Québec l’hiver et il est possible de manger varié tout au long de l’année. Malgré cela, on retrouve souvent les mêmes classiques dans nos assiettes : patates, carottes, navets, choux verts… Janvier a pourtant tellement plus à offrir! Pour diversifier votre menu hivernal, nous revisitons trois délicieux légumes de saison qui méritent largement leur place à votre table!

Le céleri-rave

AVF-janvier_celeri

Le céleri-rave est un étonnant légume racine qui apparait dans nos épiceries entre fin août et fin mars. Son allure pour le moins singulière en rebute plus d’un·e! Les regards curieux que je reçois souvent au supermarché lorsque j’ajoute cet aliment bizarre à mon panier me font toujours sourire, car, bien qu’il soit mal fichu, ce légume est excellent et gagne à être connu.

Si la recette la plus populaire est la fameuse rémoulade de céleri-rave, les façons d’apprêter ce légume racine ne s’arrêtent pas là! Il peut être broyé au mixeur pour en faire un « riz » (comme le chou-fleur), spiralé afin de le manger cuit et nappé d’une sauce comme des pâtes, en risotto, braisé au four, cru avec une trempette, en purée avec ou sans pommes de terres, en gratin… Bref, ce légume est aussi versatile que la pomme de terre!

Conservation

• Le céleri-rave peut se conserver jusqu’à 3 semaines en dehors du réfrigérateur, dans un endroit frais et sec.
• Au frigo : Une fois entamé, il est préférable de l’arroser de jus de citron afin d’éviter son oxydation. Il se conservera environ 1 semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur, bien enveloppé dans un linge humide.
• Au congélo : il peut être blanchi et congelé, pour une conservation prolongée.

Astuce anti-gaspi :

Avant d’être consommé, le céleri-rave doit être pelé. Congelez ces pelures (après les avoir lavées) dans un sac de congélation et ajoutez-les à votre prochain bouillon maison comme substitut au céleri : vous en retirerez le même bon goût!

Le chou rouge

AVF_janvier_chou_rouge

Le chou rouge est disponible de fin juillet à fin avril au Québec, mais est particulièrement intéressant à apprêter en hiver lorsque les fruits et légumes aux couleurs vives se font rares. Sa jolie couleur violacée donne un air vitaminé à n’importe quelle salade, chaude ou froide. Je l’ajoute d’ailleurs à ma rémoulade de céleri-rave, pour lui donner du punch! Essayez-le émincé dans vos sandwichs, tacos au poisson ou rouleaux de printemps, où il remplace très bien la laitue. Il se déguste aussi cuit, braisé au four par exemple.

Conservation

• Au frigo : Le chou rouge se conserve plusieurs semaines dans le bac à légumes du frigo.
• Au congélo : Si la taille des choux rouges vous décourage, sachez qu’il est possible d’en congeler une partie, après l’avoir tranchée puis blanchie.

Astuce anti-gaspi :

Pour le conserver plus longtemps, il est préférable d’effeuiller le chou rouge, plutôt que de le trancher : il sera ainsi mieux protégé contre l’oxydation. Ce truc s’applique d’ailleurs à tous les types de choux!

L’endive

avf-janvier-endives rouges

Légume-phare de l’hiver en Europe, l’endive est beaucoup moins populaire de ce côté de l’Atlantique. Elle offre pourtant un croquant et une fraicheur très appréciés lorsque l’hiver bat son plein. Si vous avez déjà croisé son chemin, il y a fort à parier qu’elle était servie sous forme de hors-d’œuvre, puisque ses feuilles forment de parfaites petites barquettes qui peuvent être garnies et offertes comme bouchées. Mais nul besoin de préparer des canapés fancy pour profiter de la douce amertume de l’endive : servez la crue, arrosée d’huile d’olive, de vinaigre balsamique et ajoutez sel et poivre au goût…un pur délice! Elle complètera aussi à merveille vos salades d’hiver. Cuite, on l’adore en gratin (le gratin d’endives au jambon est un classique), en potage, en soupe ou braisée.

Conservation

• Après l’achat, on préfère les manger crues en salade, alors qu’elles sont au top de leur fraicheur. Après plusieurs jours, l’amertume est plus prononcée et elles se prêteront mieux à la cuisson. Effectivement, les endives sont plus amères lorsque exposées à la lumière et l’eau, il est donc préférable de les conserver au frais et à l’abri de la lumière et de les rincer rapidement, juste avant de les consommer*.
• Cuisson : il est également préférable de les cuire à la vapeur plutôt que de les faire bouillir.
• Au frigo : Généralement vendues en sacs, les endives peuvent être conservées telle quelle au frigo, ou enveloppées dans du papier absorbant, dans le bac à légumes, pour environ une semaine.
• Au congélo : les endives peut être blanchies, puis congelées.

Astuce anti-gaspi :

* Si vous trouvez vos endives trop amères, retirez-en le cœur (partie plus amère) avant la cuisson et ajoutez un soupçon de sirop d’érable à la recette.

Le mois de janvier, c’est le retour des vacances… et le retour à la routine. Quoi de mieux pour déjouer l’ennui et bien commencer l’année que de pimper vos recettes classiques avec ces trois belles découvertes? Internet regorge d’idées de recettes pour inclure ces légumes au menu : vous n’êtes qu’à un clic du meilleur mijoté que vous ayez jamais mangé!

Petite liste (non exhaustive) des stars de janvier!

• Rabiole
• Poireau
• Carotte
• Betterave
• Chou de Savoie
• Oignons
• Pommes de terre



Experte de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Stéphanie Tremblay

Amoureuse de la nature, Stéphanie combine ses intérêts pour l’environnement et l’alimentation dans le but de sensibiliser son entourage à l’importance de leurs choix alimentaires. Sa formation professionnelle en environnement et ses expériences en éducation environnementale font d’elle une conférencière aux connaissances aiguisées, qui transmet sa passion avec enthousiasme et positivisme. Dans ses temps libres, on peut la trouver dans son jardin ou bien en forêt, en pleine cueillette de plantes sauvages comestibles.

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org