Blogue et nouvelles

À ne pas manquer

Article_velo_4saisons_2_Julien

Les conseils pratiques pour que ton premier hiver à vélo se passe bien (2/2)

17 novembre 2020 | Par Julien Kuzdzal
À ne pas manquerTrucs et astuces

Le vent d’hiver ne t’a pas refroidi, tu es toujours motivé.e pour enfourcher ton destrier à deux-roues jusqu’au fin fond de l’hiver ? Alors c’est parti ! Maintenant que tu sais mieux dans quoi tu t’embarques, nous t’initions ici aux astuces concrètes des adeptes du vélo hivernal.

Article_vélo 4 saisons_Julien_2

Vêtements adéquats et conduite prudente, les « must »  pour avoir la meilleure expérience en vélo d’hiver !

Habillage/visibilité

J’entends souvent : « Rouler à vélo l’hiver ? Il fait trop froid, ou alors tu as trop de vêtements et tu transpires en arrivant à la job ». Certes, mais ces aspects désagréables peuvent être grandement limités !

La clé pour choisir sa tenue pour rouler en hiver est de s’a-da-pter : on ne s’habille pas pareil pour un trajet de 10 minutes que pour un 30-45 minutes. Dans la même idée, la différence est grande entre une journée douce d’hiver par -5°C et une journée polaire à -30°C. Il est donc essentiel de bien checker la météo et la température absolue (et ressentie) avant de sortir, et d’ajuster sa tenue en fonction de sa propre résistance au froid !

L’un des pièges à éviter, c’est de trop s’habiller. Tu risques d’avoir trop chaud et de transpirer dès les premiers coups de pédales. Or, c’est bien connu, l’humidité favorise le froid et les chocs thermiques ! Je te conseille donc de démarrer en ayant légèrement frais… Ton corps se réchauffera vite en s’activant.

(Attention, si tu as un vélo électrique ! Comme tu fais moins de mouvements, tout en allant plus vite, tu as tout intérêt à t’habiller plus chaudement.)

Voici la base que tu peux moduler :

  • La veste : si possible imperméable, coupe-vent et respirante.
  • Le système « multicouche » en dessous : cela peut aller d’un simple chandail s’il ne fait pas froid, à chandail + coton ouaté + doudoune s’il fait très frette !
  • Les extrémités sont les plus sensibles : les mains peuvent être couvertes de simples gants de laine, jusqu’aux grosses mitaines avec des sous-gants. Il existe même des gants chauffants pour les plus frileux.ses ! Les doigts sont les premiers exposés au froid du vent quand on roule, alors n’hésite pas à les emmitoufler.
  • Les jambes : pantalon avec collant/legging en dessous selon le froid, ou sur-pantalon imperméable.
  • Les oreilles, le nez, le visage : une tuque sous le casque (ou casque de ski, fourrage interne), voire une cagoule, ou un simple cache-cou.
  • Les yeux : par grand froid, grand vent ou en cas de chutes de neige, un masque de ski peut s’avérer très utile !
  • Les pieds : Il te faudra des chaussures confortables, pourquoi pas avec des couvre-chaussures, ou tes bottes d’hiver tant que tu es à l’aise pour pédaler.
  • Enfin, l’hiver il fait nuit plus souvent, il faut donc s’assurer d’avoir des lumières à l’avant et à l’arrière pour être vu.e ! Mais si tu fais déjà du vélo, tu devrais déjà en être équipé.e ;)

 

Conseils de conduite

L’un des principes clés de la conduite en hiver, c’est d’adapter sa vitesse et de redoubler de prudence ! Dans cette idée, une bonne habitude est de compter un délai supplémentaire sur les trajets que tu avais l’habitude de faire l’été. Par exemple, si je mets d’habitude 20 minutes pour rejoindre ma job, en hiver je vais compter 25 minutes, histoire de ne pas être en retard et stressé si les voies sont enneigées ou que mon cadenas s’avère capricieux à cause du froid !

En selle, roule tout douuux et an-ti-ci-pe. Les distances de freinage sont allongées et tu peux facilement glisser… Il faut notamment prendre les virages plus lents et plus larges pour éviter de déraper latéralement. Tant que le vélo est droit, c’est bon, mais dès qu’il s’incline, il y a risque de glissade (sur neige, glace ou route mouillée).

Enfin, cela vaut la peine de légèrement baisser ta selle pour pouvoir mettre le pied à terre plus facilement en cas d’urgence ! 

Article_vélo 4 saisons_Julien_1

Il vaut mieux garder son vélo à l’abris des intempéries pendant l’hiver, en intérieur ou sous une bâche!

Entretien

On en parlait dans l’article précédent, pas besoin d’une machine monstre des neiges pour rouler l’hiver, mais certains ajustements et préparations sont de mise.

À la mi-automne, vers novembre, il est conseillé de remettre son engin à niveau et de le préparer en vue d’affronter le froid, la glace… et surtout le sel.

  • Comme pour les autos, c’est à ce moment qu’on enlève les pneus d’été pour les remplacer par des pneus d’hiver.
  • Pour protéger sa mécanique du sel et de la rouille tout en maintenant un bon roulement, on nettoie et lubrifie la chaine et les pignons. Tu peux utiliser un lubrifiant plus gras, dit « wet », pour conditions humides, et essuyer après application pour ne pas ramasser des saletés trop vite. Comme en hiver, la crasse s’accumule vite, il faudra bien penser à souvent nettoyer et re-lubrifier ta chaîne, une fois par semaine idéalement.
  • C’est aussi le bon moment pour vérifier et régler ses freins, voire les changer.
  • Si tu en as la possibilité, rentre ton vélo en intérieur ou protège-le avec une bâche lorsqu’il ne roule pas. En plus de la lubrification régulière, cela diminuera les risques de rouille en lui évitant d’essuyer de plein fouet intempéries et grands froids.

 

Mes deux dernières astuces pour la route

Pour augmenter l’adhérence de ton vélo sur la neige, la glace ou la chaussée glissante, tu peux dégonfler légèrement tes pneus – sans toutefois aller en deçà du minimum de pression inscrit dessus.

Pour limiter le gel sur la serrure, j’ai pris l’habitude de toujours orienter mon cadenas vers le bas. Ainsi l’humidité risque moins de s’y accumuler et d’y geler !

Article_vélo 4 saisons_Julien_6

Découvre les plaisirs de la liberté du vélo hivernal

Bienvenue parmi la joyeuse communauté du vélo d’hiver !

J’espère que tu auras trouvé des bons conseils dans ce petit guide du vélo 4 saisons. Un nouveau monde s’offre à toi… Il ne reste plus qu’à te lancer pour découvrir le plaisir et la satisfaction de la mobilité active en hiver !

Ressources :

 



Chargé de projet — Transition Wow

Julien Kuzdzal

Curieux et à l’écoute, Julien a toujours le mot pour rire. Formé en génie mécanique, il revient d’un périple d’un an en Amérique Latine et souhaite désormais s’investir dans la transition énergétique. S’il n’est pas en train de boire des bières de micro autour d’un jeu de société avec ses amis, vous le trouverez sur un mur d’escalade ou dans un champ de neige fraiche à ski!

Voir tous les articles...

Sur le même thème :


Contactez-nous

Tous les Jours / Jour de la Terre

5818, boulevard Saint-Laurent
Montréal (Québec) H2T 1T3 Canada

Téléphone : (514) 728-0116
Sans frais : 1 800 424-8758
Télécopieur : (514) 303-0248
Courriel: info@jourdelaterre.org